SOUS LES ETOILES DU MONDE   
      ou les voyages de Françoise et Jacky sur la planète bleue

 
 Flash info: La nouvelle page AMAZONIE sac à dos est enfin en ligne

  contact: rose.jacky@wanadoo.fr

               L'objet du délire...

  

        ...Une balade de mille et une

                                                                   Journées et plus si affinités... 

  ...Déjà, faisons connaissance...

Et si nous n'étions qu'un couple ordinaire, sans plus.
                                   
Un couple qui ne fait sûrement qu'un.
                                                                      Retraité un peu avant l’âge...
 

       Jacky ...Sinon, lui..., toujours quelque chose à faire, entre temps, il réfléchi...

...Souvent la tête dans les étoiles et des envies récurentes d'aller voir toujours plus loin, là bas derrière l'horizon, persuadé, quoi qu'on en dise que le MONDE est beau.

Farouchement agrippé à sa liberté individuelle, envies de voir, de tout voir, d'apprendre, de tout apprendre (prétentieux!), de découvrir, de tout découvrir,de connaître, de tout connaître, de ce qui est beau sur notre planète bleue.                                                                                                                    _ __________________________________________________
 

        Françoise      ...Elle...,pense d’abord aux autres, puis encore aux autres... Aime son jardin et sa maison, mais plus encore les fleurs libres (?), oui... on dit aussi "sauvages", mitonne quotidiennement à merveille, sublime nos quatre petits enfants.

 Aller voir derrière l’horizon...? Oui, mais… Puis passé ce cap...encore un peu, avec toujours le pied sur le frein… Et si c’était bien ainsi ?

Imagine...

...Elle laisse les autres, ses fleurs du jardin, sa maison, ses petits enfants...

...Que chacun lui souhaite donc un vrai beau voyage.                                                                                                                           ____________________________________________________ 

         Lui, c'est un peu le doux monstre, la force tranquille.

Un attelage de 275 étalons dociles en version pulmann, deux pièces séjour panoramique. Mensurations respectables: 12 mètres pour 12 tonnes. En somme une harmonie.

Son péché mignon: un baril de fuel chaque matin. Il l'ignore encore mais nous attendons beaucoup de lui, mais... chut, ça c'est entre nous.                                                                                                       ______________________________________________________

 
Notre CV & pourquoi ce voyage?

            Une carrière commerciale dans les Vosges, avec à temps perdu, disons enfin à temps (trés)partiel,la construction ou plutôt pour être juste, la reconstruction d’un voilier de croisière en acier pendant 6000 heures sur 6 ans dans les années 80. Dés lors, navigations estivales. Puis de 1998 à 2007, KYF notre cher esquif taillera sa route quasiment à plein temps  au départ de ST CYPRIEN 66 vers l'Afrique du Nord via Baléares, Corse, Sardaigne, Sicile, Malte puis encore et encore vers la Grèce, la mer Egée et ses Îles, la Turquie etc... KYF hivernait chaque fin de saison là où nous le sentions en sécurité. Chaque année, c'est en camping car que nous rejoignions notre compagnon. C'était l'occasion de découvrir d'autres facettes du vieux continent. Des dizaines de milliers de kilomètres nous conduire ainsi d'Espagne en Suède, Norvège, Finlande ou bien encore en Roumanie, Bulgarie, Pologne, Ukraine. Plus en détail encore, la Turquie et sa Cappadoce, la Grèce avec le Péloponnèse et la Créte. 

   

   

    

    KYF, notre ex-compagnon, voilier de 10,50m en acier reconstruit et réaménagé du talon de quille à la tête de mât durant 6 années soit 6000 heures de travail.
 

   Francoise et Jacky
                  A bord de KYF en Turquie


Chacun l'aura compris, en Europe, même élargie, nous nous sentons aujourd'hui à l'étroit. 

Transatlantique, Mer Rouge, tour du Monde à la voile, ces projets avaient hanté mes rêves depuis la nuit des temps. Mais voilà, l'âge venant, un peu la fatigue de l'inconfort, le doute d'avoir la forme physique suffisante pour faire face à toutes situations graves au large, mais aussi cette réflexion :  à la voile, c'est 5 noeuds de moyenne. Qui plus est, curieux de tout, nous étions qualifiés de "navigateurs flâneurs". Pour découvrir vraiment le coeur des peuples traversés , nous avions souvent recours à des voitures de location aux escales. La soixantaine acquise, à 5 noeuds, découvrir le Monde, il nous faut deux vies. Je n'ai pas connaissance que se soit à l'ordre du jour.

Passé nuits blanches et têtes ailleurs, une idée nouvelle vint en gestation : Il nous fallait changer de continent ,voir même, impensable un an plus tôt, nous séparer de notre fier voilier pour rebondir sur un projet en camion.

Jacky parle de vendre son voilier...Tous sans exception dans notre entourage tombent sur le c...! 

Françoise d’enchérir : Ce n’est pas moi ! Ce n’est pas moi !
Elle adore la vie en bateau pour autant que l’abri soit sûr et que les navigations soient brèves. Les nuits en mer à veiller par ciel d’encre, les repas acrobatiques et 360° d’océan à longueur de journées, elle les vivait de son mieux pour son capitaine bien aimé. Je l’en remercie très sincèrement aujourd’hui devant tous les internautes qui accordent un peu de leur temps à consulter ce site. Cela dit, nous gardons tous deux des souvenirs fabuleux de ces années d’errance sur la mer.
Avril 2007, c’est donc Roissy, Athènes, et l’île de Leros dans le Dodécanèse en mer Egée où hivernait notre voiler. Réarmement puis cap au nord ouest pour un retour à notre rythme via les Cyclades, le canal de Corinthe, Corfou, la Calabre, le détroit de Messine, Capri, Elbe, la Corse puis le continent. Au début de l’été le voilier est mis à terre à Port Leucate. C’est à la Toussaint qu’Eric, Cécile et leurs deux enfants acquièrent KYF pour de nouvelles aventures sans nous cette fois. Nous leurs souhaitons que ce bateau leur apportent autant de satisfactions qu’il nous en a donné.
 

Une page est tournée…
               
                ... Tournons la donc ensemble.

 

Aujourd'hui, on dit "rebondir"

Curieusement, il se trouve que quasiment 365 jours plus tard, Air Canada nous déposait à Montréal. Nous étions attendus par Charles et Suzanne sympathique couple québécois qui proposait à la vente un « motor-home américain » ou « motorisé » comme ils disent là bas. Dés la première visite, nous sommes subjugués par le « monstre ». Moteur Cummins diesel 6 cylindres à l’arrière, 12 tonnes, 12 mètres de long, une longue extension latérale (sofa et coin repas), groupe électrogène 6500 kW. A l’intérieur l’effet est saisissant. Mobilier en chêne massif, une cuisine comme à la maison, micro ondes, four, frigo américain (obligé!), lave et sèche linge, WC séparé, lit "queen" et TV dans la chambre AR., dans le salon,écran plat, GPS, PC, clim, sièges cuir, et j’en passe…
Une sensation d’espace et de confort.
Il ne peut faire que bon vivre dans ce milieu là. Il est vite décidé que c’est à bord de Franky que nous souhaitons parcourir une partie du Monde et passer les quelques années qui viennent.  



Notre nouveau compagnon de voyage: FRANKY


 

 
<   Page précédente



 
 
Créé avec Créer un site
Créer un site gratuitement